Bivouac: Les 5 Plantes comestibles à trouver en forêt

Salut les campeurs, dans cet article, je vais vous présenter quelques plantes que vous pourriez facilement trouver pendant votre bivouac en forêt.

1: Les orties

Pour ma part, la plante comestible par excellence est l’ortie. Facile à trouver, bourrée en vitamine C, en Calcium, en fer, et franchement pas mauvaise, l’ortie est l’immanquable de cette liste.

Où la trouver ?

L’ortie a pour rôle de nettoyer les sols, c’est pour cela que vous la trouverez en majorité à proximité d’anciennes terres cultivées ou polluées

Comment la consommer ?

Pour la consommer, je vous recommande de prendre les feuilles qui se trouvent au plus haut de la tige, plus petites, mais bien meilleures. Pliez la feuille en quatre en faisant attention de ne pas l’attraper par le dessous, puis dégustez. 😉

2: Le pissenlit

Dans la série des incontournables, nous ne pouvons pas manquer de citer le pissenlit, riche en vitamines et en minéraux, vous le trouverez fleuri de mars à novembre.

Où le trouver ?

Vous le trouverez, particulièrement dans les prairies, il est assez facile à trouver

Comment le consommer ?

Pour un bivouac en forêt, nous allons préférer consommer ses feuilles, il vous suffit simplement d’en récolter et de les laver correctement, tout simplement 🙂

3: Le trèfle

Le fameux trèfle à trois feuille, et parfois quatre pour les chanceux. Symbole de l’Irlande c’est une petite plante délicieuse et très nutritive.

Où le trouver ?

Vous le trouverez partout mais préférez les petites prairies ou sur le bords des chemins.

Comment le consommer ?

Ici, de la tige aux feuilles, tout se mange, alors n’oubliez pas de les laver et dégustez !

4: Le plantain

Outre l’utilisation du plantain comme d’un petit lanceur, celui-ci est parfaitement comestible ! Vous pouvez le trouver entre mai et octobre

Où le trouver ?

Vous le trouverez un peu partout, mais plus particulièrement aux alentours d’orties.

Comment le consommer ?

Vous pouvez le déguster en salade, évidemment vous pouvez varier votre plat avec pissenlit et trèfle

5: Les ronces

De juin à août, les mûres sauvages montrent le bout de leur nez. Avec un bon goût sucré, elles sont de petites bombes de vitamine C

Où les trouver ?

Vous les trouverez le plus souvent entre des prairies et forêts ou en bord de chemin

Comment les consommer ?

Pour les consommer, évitez les baies les plus proches du sol, puisqu’elles risquent d’avoir été contaminées par de l’urine d’animaux.

Pour conclure, je vous rappellerai de bien laver tout ce que vous cueillez, tomber malade est un risque. D’autres articles sur le bivouac et le camping sauvage sont disponibles sur le blog, alors n’hésitez pas 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s